Collaboration et
leadership partagé


En tant qu’organisme national chargé de veiller à l’amélioration de la qualité de des soins et de la sécurité des patients, l’Institut canadien pour la sécurité des patients a créé des partenariats pancanadiens avec des organisations nationales soucieuses de faire progresser la sécurité des patients, tout en se taillant une solide réputation dans le domaine et en établissant des liens avec d’autres juridictions et organisations à l’échelle internationale. En générant et en partageant des connaissances, l’Institut utilise ses propres ressources de façon efficace et tire parti du travail d’autres organisations pour découvrir les innovations qui se distinguent mondialement. Ce travail non seulement améliore le système de santé canadien, mais également diffuse nos meilleures idées, notre savoir-faire et notre influence à travers le globe.

 

Progrès sur les actions 2015-2017

2e année (en date du 31 mars 2017)
(actions à réaliser d’ici 2018)

Moyenne du % terminé

100%
90%
80%
70%
60%
50%
40%
30%
20%
10%
0%
94%
52%
80%
59%
47%
33%
Consortium
Sécurité des soins chirurgicaux
Utilisation sécuritaire des médicaments
Sécurité des soins à domicile
Prévention et contrôle des infections
Éducation en matière de sécurité des patients

Domaine d’activité

Plan d’action intégré sur la sécurité des patients


77 actions

identifiées

18 actions

en cours

39 actions

achevées au
31 mars 2017

20 actions

censées de commencer
à une date ultérieure

12 patients

participant bénévolement

11

actions en Prévention et contrôle des infections

2 achevées; les 9 restantes sont en cours ou seront achevées d’ici 2018

10

actions en Utilisation sécuritaire des médicaments

8 achevées; les 2 restantes seront achevées d’ici 2018

14

actions en Sécurité des soins chirurgicaux

4 achevées et 10 sont en cours ou seront achevées d’ici 2018

20

actions en Sécurité des soins à domicile

10 achevées; les 10 restantes sont en cours ou seront achevées d’ici 2018

6 actions en Éducation en matière de sécurité des patients

1 achevée; les 5 restantes sont en cours ou seront achevées d’ici 2018

50 représentants de milieux universitaires; d’organismes d’agrément, de certification et de réglementation; ainsi que d’organismes provinciaux et nationaux ont participé à une table ronde sur l’éducation en sécurité des patients afin de jeter les bases d’un réseau national d’éducation sur la sécurité des patients

Progrès général sur le Plan d'action intégré sur la sécurité des patients

(en date du 31 mars 2017)
(actions à réaliser d'ici 2018)

 
 
 
71%
29%

Sécurité des soins chirurgicaux

29% achevées
71% à compléter

20%
80%

Utilisation sécuritaire des médicaments

80% achevées
20% à compléter

50%
50%

Sécurité des soins à domicile

50% achevées
50% à compléter

55%
45%

Prévention et contrôle des infections

45% achevées
55% à compléter

83%
17%

Éducation sur la sécurité des patients

17% achevées
83% à compléter

Parcourir les faits saillants

Faits saillants

Le Consortium national sur la sécurité des patients a vu le jour en janvier 2014, réunissant des partenaires clés du milieu de la santé, y compris des patients en vue de cibler des actions précises permettant d’accélérer les progrès en matière de sécurité des patients partout à travers le pays. Au 31 mars 2017, 88 % des 16 actions ciblées étaient achevées et deux actions étaient en cours d’achèvement. Au cours de l’année dernière, le Consortium a dirigé l’élaboration du Guide canadien de l’engagement des patients en matière de sécurité.

Une rencontre en personne des membres du Consortium a eu lieu en septembre 2016, réunissant un groupe diversifié de 100 parties prenantes, tous fermement engagés à améliorer la sécurité des patients au Canada. La firme Vision & Results Inc. effectue une évaluation en profondeur du Consortium et du Plan d’action intégré sur la sécurité des patients au moyen d’un modèle d’impact collectif. Les résultats préliminaires seront dévoilés en octobre 2017.

L’Institut canadien pour la sécurité des patients suscite la participation active de leaders gouvernementaux. L’an dernier, l’Institut a pris la parole devant le caucus de la santé de la Chambre des communes, abordant la question de la sécurité des patients, des soins à domicile et de l’utilisation sécuritaire des médicaments afin d’explorer de nouveaux leviers fédéraux pour prévenir les préjudices. Il a de plus participé à l’étude qu’a menée le Comité de la santé de cette Chambre sur la résistance aux antimicrobiens. En 2017, l’Institut canadien pour la sécurité des patients co présentera un événement à l’intention des premiers ministres des provinces et des territoires lors du congrès du Conseil de la Fédération à Edmonton, où l’on se penchera sur une approche pancanadienne pour réduire les préjudices.


En savoir plus

Faits saillants

Le Plan d’action intégré sur la sécurité des patients a été élaboré grâce à un niveau de collaboration sans précédent et de leadership partagé en sécurité des patients à travers le Canada. Le Consortium, les sommets individuels, les tables rondes et le Plan d’action intégré sur la sécurité des patients sont mis en commun grâce à une structure volontaire de nos partenaires clés et patients conseillers qui se mobilisent autour d’un même objectif : mener un plan d’action partagé pour des soins de santé plus sécuritaires pour tous les Canadiens et Canadiennes. Au 31 mars 2017, 39 actions étaient achevées (51 pour cent), 18 actions étaient en cours d’achèvement (23 pour cent), et 20 autres devaient être mises en œuvre à une date ultérieure (26 pour cent).

VIDÉO : Plan d’action sur la sécurité des patients (en anglais seulement) VIDÉO : Le processus et la structure du Plan d’action sur la sécurité des patients Voyez le processus et la structure du Plan d’action sur la sécurité des patients
En savoir plus

Faits saillants

Le Plan d’action intégré sur la sécurité des patients est la pierre angulaire de l’initiative Sécurité des patients – progresser avec les quatre. Ce plan, dérivé du Consortium qui a suscité la mobilisation autour d’un objectif commun, oriente l’ensemble de nos engagements et de nos communications. Les cinq éléments pivots que sous-tend le Plan d’action sont la sécurité des soins chirurgicaux, l’utilisation sécuritaire des médicaments, la sécurité des soins à domicile, la prévention et le contrôle des infections, et l’éducation en matière de sécurité des patients.

Nos quatre stratégies qui permettront de faire progresser la sécurité des patients dans le système de santé canadien :

  1. Assumer un rôle de leader en ce qui concerne l’établissement d’une stratégie nationale intégrée de sécurité des patients
  2. Inspirer et maintenir les connaissances en matière de sécurité dans le système et, grâce à l’innovation, permettre des changements transformationnels
  3. Renforcer et influencer les capacités en sécurité des patients (connaissances et compétences) aux niveaux organisationnels et systémiques
  4. Engager tous les publics à travers le système de santé dans le programme national sur la sécurité des patients
Voyez l’infographie sur le programme Sécurité des patients : progresser avec les quatre

CPSI Patient safety Forward with 4 Logo
En savoir plus

Faits saillants

Le Plan d’action sur la sécurité des soins chirurgicaux met de l’avant 14 actions, dont 29 pour cent sont entièrement réalisées. Les 71 pour cent restants comprennent des actions en cours ou devant commencer au cours de la dernière année du plan d’action dans le cadre d’un déploiement séquentiel. Le groupe de travail sur les indicateurs de sécurité chirurgicale, formé de 17 membres provenant des quatre coins du Canada, dont des patients conseillers, est chapeauté par l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS). Ce groupe a identifié huit mesures de résultats spécifiques en ce qui a trait aux chirurgies majeures chez la population adulte. Ceux-ci comprennent : mauvaise chirurgie (partie du corps/patient/procédure), rétention d’un corps étranger, infection du site opératoire, septicémie postopératoire, thrombose veineuse profonde périopératoire ou embolie pulmonaire, ré opération, mortalité associée à la chirurgie et les mesures de résultats déclarés par les patients. Le rapport sur Un ensemble commun d’indicateurs de sécurité chirurgicale : Rapport de Phase 1 a été publié en décembre 2016.


En savoir plus

Faits saillants

L’utilisation sécuritaire des médicaments demeure l’une des priorités et mobilise beaucoup des efforts pour améliorer la sécurité des patients. Les problématiques liées à l’utilisation sécuritaire des médicaments ont une influence sur les résultats relatifs à l’état de santé et la durée de séjour en milieu hospitalier, entraînant des coûts supplémentaires pour le système de santé canadien. Le Plan d’action sur l’utilisation sécuritaire des médicaments est réalisé à 80 pour cent, tandis que les organisations et les partenaires engagés continuent de progresser considérablement vers l’atteinte des objectifs du plan en matière de partenariats avec les patients, de déclaration, d’apprentissage et de partage et de pratiques fondées sur les données probantes. Le calendrier de réalisation cible 2017-2018 comme échéance butoir, pour concorder avec le troisième défi de l’Organisation mondiale de la santé, soit le Défi mondial pour la sécurité des patients consacré à la médication sans préjudice.

Les réalisations de cette année comprennent notamment le succès spontané de l’outil Cinq questions à poser à propos de vos médicaments à l’intention des patients et des familles. Plus de 100 établissements et groupes de patients de tous les secteurs de la santé ont adhéré d’emblée à son utilisation, tant et si bien qu’il est maintenant disponible dans plus de 20 langues. De plus, le rapport intitulé Déclaration des incidents liés à la médication au Canada : livre blanc a été publié, dressant un portrait de l’état actuel de la déclaration des incidents liés aux médicaments, et faisant des recommandations visant à simplifier et à améliorer l’apprentissage à partir des tendances en matière de déclaration. Enfin, en réponse à la crise des opioïdes qui ne cesse de prendre de l’ampleur, l’Institut canadien pour la sécurité des patients, l’ISMP Canada et Patients pour la sécurité des patients du Canada ont pris des engagements en vertu de la Déclaration conjointe sur les mesures visant à remédier à la crise des opioïdes du gouvernement canadien. Un feuillet d’information sur les analgésiques opioïdes a été conçu à l’intention des patients et des familles pour les renseigner sur l’utilisation sécuritaire des opioïdes. D’autres ressources et outils s’ajouteront à celui-ci en 2017-2018.


En savoir plus

Faits saillants

Le Plan d’action sur la sécurité des soins à domicile compte 20 actions : 50 pour cent d’entre elles ont été achevées et 50 pour cent sont déjà mises en branle ou le seront plus tard conformément au calendrier de réalisation prévu. Le travail est considérablement avancé en ce qui concerne l’intégration de données probantes nouvelles et émergentes en utilisation sécuritaire des médicaments et en prévention des chutes dans les soins à domicile.

L’Institut canadien pour la sécurité des patients a travaillé de concert avec l’Association canadienne des soins et services à domicile ainsi qu’avec des patients partenaires pour faire la compilation des outils et ressources pour soutenir la discussion sur la sécurité des patients à domicile. Suis-je en sécurité? permettra aux prestataires de soins, aux patients et aux aidants d’unir leurs efforts pour évaluer et gérer les risques associés à la prestation des soins à domicile.

La vague deux de la Collaboration pour l’amélioration de la sécurité des soins à domicile a débuté en février 2017, avec une sélection de huit équipes (y compris des prestataires de services de soins directs et des autorités sanitaires) et une représentation d’un océan à l’autre. La Collaboration permettra aux équipes d’identifier, de planifier et de tester des idées de changement visant à rendre les soins de santé plus sécuritaires. La vague un de la Collaboration avait permis aux équipes de démontrer une réduction de l’incidence de chute grâce à un échantillonnage pilote restreint de leurs populations de clients.


En savoir plus

Faits saillants

Le Plan d’action sur la prévention et le contrôle des infections préconise 11 actions dont 18 pour cent sont achevées et 82 pour cent sont en cours d’achèvement ou doivent se terminer en 2017-2018 selon le calendrier prévu. Grâce à des stratégies d’amélioration reconnues pour favoriser le changement de comportement et de culture, le travail progresse dans le domaine de la prévention et du contrôle des infections (PCI). L’Institut canadien pour la sécurité des patients a retenu les services d’un expert-chef en interventions afin de doter les campagnes existantes et éventuelles d’une orientation stratégique facilitant l’intégration des changements de comportement. Une faculté d’experts en science de la mise en œuvre, agissant bénévolement, a été recrutée pour mener à bien ce travail.

PCI Canada et l’Association pour la microbiologie médicale et l'infectiologie Canada (AMMI Canada) dirigent le travail visant l’adoption d’un ensemble pancanadien d’indicateurs des infections nosocomiales tant en soins aigus qu’en soins de longue durée. Des intervenants clés, y compris des groupes de patients, ont passé en revue et avalisé l’ensemble des définitions actuelles en soins aigus (Programme canadien de surveillance des infections nosocomiales). En ce qui a trait aux soins de longue durée (SLD), un groupe de travail s’est chargé de réviser les définitions existantes de Stone et coll. (2012) pour la surveillance des infections en tenant compte du système de santé canadien et de publications fondées sur des données probantes qui traitent des types d’infections observées parmi la population âgée dans le contexte des soins de longue durée. Les prochaines étapes consistent à diffuser les définitions SLD, susciter l’engagement des autorités sanitaires provinciales envers l’adoption des définitions en soins aigus et en SLD et constituer un référentiel national pour la collecte et l’analyse des données sur la surveillance des infections nosocomiales.


En savoir plus

Faits saillants

Le Plan d’action visant l’éducation en matière de sécurité des patients met de l’avant six actions; 17 pour cent d’entre elles sont achevées, 33 pour cent sont commencées, et 50 pour cent sont censées de commencer ultérieurement. Un appel de membres conseils pour le Réseau d’éducation sur la sécurité des patients a été lancé auprès des formateurs et des patients partenaires qui se sont engagés ou investis dans l’éducation des professionnels de la santé en mettant l’accent sur la sécurité des patients et l’amélioration de la qualité à divers paliers du système. La nouvelle faculté d’experts s’attachera à fournir des idées, des solutions et des stratégies pour favoriser le développement du réseau.

Un cadre de travail fondé sur les compétences visant l’amélioration de la sécurité des patients et de la qualité (cartographie du curriculum) sera élaboré et le contenu sera incorporé aux cadres de travail existants de compétences liées à la sécurité des patients (tels que les Compétences liées à la sécurité de l’Institut canadien pour la sécurité des patients, les cadres de compétences des étudiants, CanMeds, Health Quality Council of Alberta, et d’autres). Ce travail est mené sous la direction de représentants du réseau SIM-one, de l’Association canadienne de protection médicale, de l’Université de Calgary, de l’Université Queens et de Health Quality Council of Alberta.


En savoir plus

Leadership en sécurité des patients

L’honorable Jane Philpott, ministre de la Santé (Gouvernement du Canada) et Chris Power, directrice générale (Institut canadien pour la sécurité des patients)

Leadership en sécurité des patients
L’honorable Jane Philpott, ministre de la Santé (Gouvernement du Canada) et Chris Power, directrice générale (Institut canadien pour la sécurité des patients) overlay arrow

Utilisation sécuritaire des médicaments

Cinq questions à poser à propos de vos médicaments – Emily Musing (University Health Network) et Chris Power (Institut canadien pour la sécurité des patients)

Utilisation sécuritaire des médicaments
Cinq questions à poser à propos de vos médicaments – Emily Musing (University Health Network) et Chris Power (Institut canadien pour la sécurité des patients) overlay arrow